Sécurité routière ?

Nous en sommes tous responsables !

Diminuer de moitié le nombre de tués sur les routes belges d’ici 2020. Tel est l’objectif fixé en 2011 lors des Etats Généraux de la Sécurité Routière. Un objectif auquel je souscris pleinement en tant que secrétaire d’Etat et pour lequel nous nous donnons à plus de 100%.
Cependant, nous ne pouvons y arriver seuls. Chaque citoyen participe au trafic et porte aussi une grande part de responsabilité. Dès lors, nous voulons mettre le citoyen à contribution pour atteindre cet objectif.
Lors de l’enquête d’INsécurité routière, il est demandé au citoyen dans quelles situations il se sent en insécurité dans la circulation, ce qu’il pense du niveau de dangerosité de certaines situations de trafic ou quelles mesures peuvent contribuer à un trafic plus sûr…
Nous voulons ainsi vérifier quels facteurs déterminent le sentiment subjectif d’insécurité de l’usager et nous en tiendrons compte lors de la mise en oeuvre des mesures visant à modifier le comportement de l’usager.
Bref, l’enquête invite le citoyen à participer au débat et, par le biais de nos campagnes ciblées, nous voulons attirer l’attention de tout le monde sur le fait que la sécurité routière n’est pas uniquement la responsabilité des autorités mais bien de tous les citoyens !
Ce n’est qu’en agissant de la sorte que nous ferons diminuer le nombre de tués dans la circulation.

Melchior Wathelet, secrétaire d’Etat à la Mobilité